mardi 31 mars 2020

Une face cachée des agriculteurs

Bien que petit- fils de (petits) paysans du Limousin, mes connaissances en agriculture sont assez limitées... aussi ma critique se basera principalement sur l'argumentation, le fonctionnement de notre société, et l'évolution inévitable des idées. La colère de l'auteur est compréhensible, mais les choses sont loin d'être aussi simples qu'on le voudrait ! Voici quelques points parmi ceux traités dans ce petit ouvrage :

  1. Notre société fonctionne, hélas, par petits clans qui se jugent sur (encore une fois hélas) des généralisations parfois abusives. Ce cri du coeur d'un agriculteur, lassé qu'on le stigmatise sans connaître son métier, et sans la prise en compte que, dans chaque profession, il y a des gens sérieux, des gens qui le sont moins et des gens qui ne le sont pas du tout, peut être mis en parallèle avec beaucoup d'autres. On peut de la même manière constater la vison que possède beaucoup de campagnards de ce que sont les citadins, généralisant le fait qu'une minorité d'entre eux, lorsqu'ils viennent s'installer dans de petits villages, souhaitent que les coqs ne chantent pas, les grenouilles ne coassent pas, les vaches et les chevaux aillent faires leurs bouses et crotins ailleurs.... et cette impression est renforcée par le fait que la presse en fera des gros titres tellement c'est absurde !
    Ludovic Renaudin a donc raison de s'offusquer des critiques aveugles, mais il faut constater que ce mode de fonctionnement est généralisé dans notre société, et non exclusivement dirigé contre les agriculteurs.
     
  2. La mise en parallèle de l'agriculture et de la médecine est assez pertinente, mais l'argumentation de l'auteur peut facilement être retournée. Les agriculteurs sont des professionnels tout comme les médecins sont des professionnels. Durant des dizaines d'années, les médecins ont prescrit des antibiotiques à tour de bras. Le résultat est que des maladies qui avaient presque disparues, réapparaissent et sont devenues difficilement soignables, les micro-organismes étant devenus résistants. Donc, nos mêmes spécialistes ont aujourd'hui compris qu'ils avaient fait une erreur. Et donc l'utilisation des antibiotiques n'est plus conseillée que dans des cas plus rares et bien précis. L'utilisation des pesticides se trouve dans une situation identique ! Et là, nous pourrions donc développer "perte de biodiversité", "problèmes de pollinisation" (mortalité des abeilles), "danger pour la santé" (l'auteur indique que les agriculteurs sont protégés lorsqu'ils pulvérisent, donc il est facile de comprendre que les riverains, qui eux n'ont pas de protections, et le vent ne s'arrêtant pas en bordure de champs, demandent une zone tampon conséquente), etc.
     
  3. Les normes. Oui, bien sûr, certaines paraîssent caricaturales, et l'exemple donné concernant les mineurs qui n'ont pas le droit de grimper à une échelle lors de la cueillette des fruits décrit en effet une absurdité.... sauf que lorsqu'un enfant se blesse à l'école ou en colonie de vacances, la plupart des parents, agriculteurs compris, vont immédiatement vérifier si les règles de sécurité ont bien été appliquées, cherchant un "coupable". La vision des normes varient selon la position dans laquelle on se trouve. Il s'agit donc là du problème d'une société qui exige le risque zéro, et confond "accident", "erreur", "faute" .... Force aussi est de constater que ces normes ont fait, et font encore, disparaître les plus petites exploitations, et ont conduit et conduisent encore à des suicides.
     
  4. C'est vrai aussi qu'à une époque on a fait croire aux agriculteurs qu'ils devaient "nourrir le monde", là encore, détruisant les petites exploitations et favorisant les très grosses. Les idées changent, les constats aussi ! Aujourd'hui nous semblons avoir compris que pour nourrir le monde, il faut commencer par nourrir localement et sainement. Et, de plus cela permet, en limitant les intermédiaires, de faire revivre des petites exploitations en les faisant redevenir rentables. Parfois, les recettes du passé ont du bon.

 Ce cri du coeur d'un agriculteur qui n'est pas un "fanatique" d'une agriculture contre une autre, mais qui se retrouve pris dans les complexités d'une société en changement continuel, se comprend aisément. Cette société vie sur l'opposition des uns contre les autres au lieu de proposer du "faire ensemble". Il faut admettre que les problèmes posés ne se résoudront pas par le repli sur soi, mais par une transformation globale suite à une réflexion approfondie concernant le fonctionnement de la société  et l'étude des dangers de certaines pratiques agricoles pour l'environnement et les populations.

lundi 30 mars 2020

Des noms pour 12 objets ou zones de l'astéroïde Bennu

http://abreuvetascience.org/blog/public/2020/avril_2020/gargoyle.jpg

12 premiers éléments (régions, cratères, fosses, roches, ...) de l'astéroïde Bennu (ou Bénou) observés en 2019 par la sonde OSIRIS-REx de la NASA ont été baptisés par l'Union Astronomique Internationale. Il s'agit de noms issus de créatures de  mythologies diverses liées aux oiseaux.         Image :  […]

Lire la suite

dimanche 29 mars 2020

Reduction des activites de l'ESA en cette periode de confinement

Image : ESA / ATG Médialab En cette période de pandémie de COVID-19 et de confinement des populations, au Centre de contrôle de missions de Darmstadt le personnel est réduit sur place et 4 opérations en cours sont mises en veille. La plus grande partie du personnel travaille à distance, et donc  […]

Lire la suite

samedi 28 mars 2020

L'atmosphère d'Uranus s'échappe dans l'espace

Les données anciennes de satellites, réétudiées avec des techniques plus modernes et performantes, permettent de nouvelles découvertes. Image : NASA / JPL-Caltech Ainsi, les mesures recueillies par Voyager 2 lors de son passage au plus près de la planète géante gazeuse Uranus, le 24 janvier 1986 à  […]

Lire la suite

Surprise quand à la fonte d'un glacier en antarctique

Le glacier Denman, en Antarctique oriental, est s'avère très sensible au changement climatique. Image : NASA. Les scientifiques ont découvert, en étudiant par radar le sol sur lequel le glacier repose, que la glace fond du bas vers le haut (de l'ordre de 3 mètres par an), l'eau de mer poussée par un  […]

Lire la suite

Une pluie métallique sur une exoplanète

Dans la constellation des Poissons, une étoile ressemblant à notre Soleil, mais un peu plus chaude, possède une planète portant le joli nom de "WASP-76b", située à 640 années lumière de nous.   Image d'artiste : ESO / M. Kornmesser Etudiée par une équipe internationnale (Portugal, Italie,  […]

Lire la suite

dimanche 22 mars 2020

Activités durant le confinement

Suite au confinement imposé par le coronavirus, voici quelques activités scientifiques pour nos jeunes et moins jeunes : Les « Carnets de science » du CNRS, (revue semestrielle de vulgarisation normalement en vente) sont en ce moment exceptionnellement en accès libre sur le site  […]

Lire la suite

mardi 3 mars 2020

Noone ou le Marin sans mémoire

Roman de Yann Verdo. Editions du Rocher, février 2020. Pages : 311. Prix : 19,90 euros. Dans le Londres de la fin du 19ème siècle, un médecin humaniste oeuvrant dans un hospice de l'East End (quartier pauvre avec beaucoup de migrants) rencontre un patient très particulier, un vieux marin vivant dans  […]

Lire la suite

L'importance des constantes - "De la mesure au cosmos"

de Jean-Philippe Uzan et Bénédicte Leclercq, Editions Dunod. Pages : 240. Février 2020. Prix : 19,90 euros.      Pour que les scientifiques du monde entier puissent travailler ensemble, il faut des systèmes de mesure avec des unités reconnues internationalement. Pour interpréter la physique de notre  […]

Lire la suite

dimanche 2 février 2020

"La petite République de Saillans", "une expérience de démocratie participative"

de Maud Dugrand. Editions du Rouergue, "Enquête - la brune au rouergue", février 2020. Pages : 150. Prix : 17 euros.      Le vote, au printemps 2011 par la communauté de communes, en faveur de l'implantation d'un supermarché proche du village de 1300 habitants, a mené à la mobilisation  […]

Lire la suite

"La révolution des sciences", "1789 ou le sacre des savants"

de Jean-Luc Chappey, Editions La Librairie Vuibert. Pages : 313. Parution : le 28 janvier 2020. Prix : 21,90 euros.      L'instabilité de l'époque a fait, parfois, penser que les scientifiques (appelés autrefois les "savants") avaient été mis de côté. Il n'en a rien été, bien au contraire,  […]

Lire la suite

samedi 1 février 2020

"Le bon canapé".

De Fifi kuo, Editions Albin Michel Jeunesse, premier semestre 2020 (Première édition en anglais 2019). Pages : 26. Prix : 13,50 euros.      Un panda et un pingouin trouvent leur canapé trop vieux. Il est temps de le changer ! Après en avoir testé de nombreux en magasin (trop gros, trop mous, trop  […]

Lire la suite

mercredi 22 janvier 2020

Solar Orbiter sera expédié dans l'espace le 6 février 2020.

Ce satellite, conçu par l'Agence Spatiale Européenne avec une participation de la NASA (USA), sera lancé de Cape Canaveral le 6 février prochain.   Image : ESA/AOES   Sa destination ? Le Soleil. Il étudiera les hautes latitudes de notre astre du jour, fort peu observables depuis la Terre. C'est  […]

Lire la suite

jeudi 2 janvier 2020

"Le regret d'être mère".

De Orna Donath. Editions Odile Jacob, novembre 2019. Pages : 238. Prix : 21,90 euros.      Orna Donath aborde un sujet très sensible car tabou dans nos sociétés. Bien entendu il ne s'agit pas ici de militantisme étroit anti-maternité, mais d'une véritable étude de cas. Tout est exprimé clairement  […]

Lire la suite

mercredi 1 janvier 2020

"Un Paris révolutionnaire", "émeutes, subversions, colères"

sur une idée de Claire Auzias. Les Editions Libertaires. Octobre 2019. Pages : 409. Prix : 35 euros.      Une cinquantaine d'auteurs nous emmène d'arrondissement en arrondissement parisiens, de l'époque de Villon à aujourd'hui, afin de découvrir quelques contestataires, des plus connus (Karl Marx,  […]

Lire la suite

dimanche 1 décembre 2019

Quantique : au-delà de l'étrange

De Philip Ball. Traduction de Michel Le Bellac. Editions edp sciences, collection "une introduction à". Août 2019. Pages : 278. Prix : 25 euros. Philip Ball nous emmène avec lui dans ce monde, au départ surprenant, qu'est la mécanique quantique. En se posant les bonnes questions, en  […]

Lire la suite

Et si le vivant était anarchique

De Jean-Jacques Kupiec. Editions Les Liens qui Libèrent. Octobre 2019. Pages : 248. Prix : 20 euros. La génétique a gardé ses grands principes de base depuis le 18ème siècle malgré des contradictions expérimentales, justifiant ses efforts pour sauver l'idéologie originelle grâce à des adaptations  […]

Lire la suite

Jardins solidaires

"cultiver le vivre ensemble", de Amandine Geers. Editions Terre vivante, collection "Champs d'action". Octobre 2019. Pages : 94. Prix : 10 euros. La démarche adoptée dans le fonctionnement de ces jardins est très intéressante. Mais ici "Jardins solidaires" ne signifie  […]

Lire la suite

Un caprice du néant

"l'Univers et ses merveilles", de Stephan Klein. Traduit de l'allemand par Marie-Céline Trivier-Georg. Editions Dunod. Septembre 2019. Pages : 192. Prix : 18,90 euros. Stefan Klein aborde de manière simple diverses thématiques concernant l'Univers : le Big Bang, les théories d'Einstein, la  […]

Lire la suite

Refuge

"Dans l'intimité de l'exil", de Bruno Fert. Editions Autrement avec les ONG Médecins sans frontières, et Aurore. Automne 2019. Pages : 127. Prix : 25 euros. A partir des images du photographe Bruno Fert qui a parcouru les camps de réfugiés depuis 2016, les ONG "Médecins sans  […]

Lire la suite

- page 1 de 24